Témoignage sur RMC de Armand, hébergeur avec Réfugiés Bienvenue

Ce matin, Armand, l’un de nos généreux hébergeurs, est intervenu sur l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Il a partagé son expérience d’accueil d’un demandeur d’asile (Laurent*, Mali, qui a récemment obtenu le statut de réfugié) via Réfugiés Bienvenue. L’invitation nous est parvenue à l’occasion du lancement du projet d’hébergement citoyen d’Emmanuelle Cosse, Ministre du logement.

Armand et Réfugiés Bienvenue saluent l’initiative du gouvernement visant à aider les associations dans leurs démarches. Cependant, l’initiative est aujourd’hui restreinte aux personnes accueillant des réfugiés statuaires et nous espérons qu’elle sera étendue aux personnes accueillant un demandeur d’asile dans le futur.

*Le prénom a été modifié

armandrmc

Remerciements à notre ancien président

Réfugiés Bienvenue est une histoire de bonne volonté : l’association est née parce que quelqu’un a eu l’envie et le courage de partir, observer, écouter et s’imprégner des initiatives en faveur des demandeurs d’asile existantes en Europe, pour ensuite agir.

Réfugiés Bienvenue existe, surtout, parce que quelqu’un a osé passer de la prise de conscience, à la prise d’initiative. Emile a 22 ans et une grande âme. Notre fondateur, ami, et ancien président nous a appris que chacun a vraiment l’opportunité d’incarner le changement qu’il souhaite voir dans le monde, en nous offrant jusqu’à présent le plus précieux des dons : son engagement.

Pierre Fougerat a fait son portrait pour le journal Amnesty International Jeune. En le diffusant, nous cueillons l’occasion pour le remercier à nom de toute l’équipe et pour lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles aventures.

portraitemile

On parle de Réfugiés Bienvenue au Centre Primo Levi

Le Centre de soutien psychologique Primo Levi parle de Réfugiés Bienvenue dans sa newsletter de Février!

« Certains patients du Centre Primo Levi ont déjà pu être hébergés chez des particuliers par l’intermédiaire de Réfugiés bienvenue, et des liens déjà forts ont pu être noués. Une assistante sociale du Centre a vu Suleiman, un patient de 25 ans, arriver à son rendez-vous avec un sourire jusqu’aux oreilles (lui qu’elle n’avait jamais vu sourire), et s’empresser de dire : « C’est la première fois que je me sens accueilli en France ». » Lire l’article.